Quelle caméra pour filmer la nuit ?

Dans la nuit noire, les cambrioleurs se sentent en sécurité pour pénétrer une propriété privée sans risquer de se faire repérer. Pour déjouer leurs plans, faites installer des caméras de vidéosurveillance. Mais pour obtenir des images de bonne qualité, votre caméra doit répondre à des critères de choix. Quelles seraient donc les caméras les plus adaptées pour filmer la nuit ?

 

Caméras de surveillance : comprendre le principe de la vision nocturne

 

Comme avec l’œil humain, les caméras dotées de vision nocturne utilisent un seul principe : l’énergie de la lumière visible est réfléchie sur un objet, un détecteur la reçoit pour la transformer en une image. Dans ce cas, il faut une certaine dose de lumière pour faciliter l’interprétation et la restitution de l’image. En l’absence des rayons du soleil, la lumière émise par la lune, les étoiles et les éclairages artificiels ne suffit pas souvent pour faciliter le processus et la vision est affaiblie.

 

Les caméras de surveillance à imagerie thermique

 

Il s’agit de capteurs ou imageurs thermiques qui fonctionnent différemment. En effet, les images obtenues proviennent de la chaleur, aussi appelée énergie thermique ou infrarouge, et exploitent la lumière du spectre électromagnétique. Pour fonctionner, les caméras se fient aux différences de chaleur émises et les reproduisent sous forme de niveaux de gris pour une vidéo noir et blanc, et ce, avec des imageries claires et faciles à comprendre.

 

Les caméras de vision nocturne

 

Pour obtenir les images verdâtres dans les films, les caméras utilisent la technologie NVG et fonctionnent à peu près comme l’œil humain. Cependant, les petites quantités de lumières visibles détectées par la caméra sont amplifiées avant d’être affichées sur écran. En ce qui concerne les caméras illuminées par infrarouge, elles génèrent elles-mêmes leur lumière réfléchie grâce au faisceau d’énergie projeté sur l’objet à filmer. Enfin, il faut avoir le contraste d’image nécessaire pour obtenir des données exploitables, ce qui est un réel avantage avec les imageurs thermiques qui produisent eux-mêmes leur propre contraste.

Leave a Comment