Vidéosurveillance : 3 technologies de pointe

Bien qu’il existe nombre de critères pour déterminer la qualité d’un système de vidéosurveillance, la pertinence des images est de loin la plus importante. Pour garantir la sécurité de vos biens et de vos proches, il existe plusieurs solutions de vidéosurveillance, dont les plus utilisées sont les technologies IP, HD-SDI et analogique. Retour sur les avantages et les points faibles de ces systèmes de vidéosurveillance.

 

La vidéosurveillance IP

 

Utilisant le réseau internet du domicile, les caméras IP vont compresser le signal vidéo avant de le transmettre par le réseau (LAN ou WLAN). Une fois enregistrées, les images seront décompressées sur l’enregistreur réseau ou l’ordinateur utilisé, avant d’être visible sur le moniteur. Parmi les atouts de la technologie IP, vous avez les résolutions élevées exprimées en mégapixels. Qui plus est, l’infrastructure IT existante sert pour la transmission et l’évaluation des données de surveillance. Très performantes, les caméras IP effectuent à elles seules la capture d’image, la correction de l’image, la compression des données et la transmission sur le réseau par le biais du serveur web intégré. Toutefois, un objectif de qualité supérieure sera indispensable pour les caméras à résolution en mégapixels.

 

La vidéosurveillance HD-SDI

 

Déjà très prisée avec les téléviseurs, la HDTV permet de visualiser en direct des images analogiques de très grande qualité. Ainsi, les appareils compatibles HD sont très recherchés et il en est de même pour les caméras de surveillance. Pour tout utilisateur final, l’acronyme HD-SDI veut dire « High Definition Serial Digital Interface », soit une transmission/édition non compressée de signaux HD numériques par une interface sérielle (analogique). Essentiellement utilisée par les studios professionnels, cette technologie est aujourd’hui exploitée par les experts en vidéosurveillance pour transmettre en temps réel des images de surveillance analogique en haute définition. Qui plus est, la mise en service est accélérée par l’installation Plug & Play.

 

La vidéosurveillance analogique

 

Un classique de la vidéosurveillance, la CCTV (closed circuit television) ou technologie analogique utilise le câble BNC pour transmettre les données enregistrées par la caméra à l’enregistreur pour une visualisation ou une mémorisation. Ici, il n’y a pas besoin de bandes passantes radio ou réseau, alors que le chemin de transmission est exclusif pour un affichage en temps réel des images. En général, les données d’image sont affichées sur un écran relié à l’enregistreur, mais une mise en réseau correspondante permet l’utilisation de terminaux portables et de PC relié à Internet.

Leave a Comment